Parentalité positive

Comment organiser une sortie en famille

La joie d’une sortie en famille peut très facilement être remplacée par du stress. On se rend compte qu’on a oublié des choses, on peste contre les enfants qui ne suivent pas et risquent de se perdre dans la foule ou car on peut rater un spectacle… Les raisons de stresser sont nombreuses ! Alors on respire, et lis les conseils suivants pour rester zen ! Nous avons profité des vacances pour aller au Puy du Fou avec nos deux enfants cette semaine (comme vous avez pu le voir sur la page Facebook). Voici les astuces que je peux vous donner pour que vos prochaines sorties en famille soient source uniquement de bonheur :

Préparer certaines choses à l’avance

Dans la semaine on s’organise

On peut s’arranger pour être à jour dans son linge. Car se rendre compte au moment de préparer les vêtements que le petit n’a plus de pantalons de propre et/ou en bon état peut s’avérer problématique. On va devoir faire une tournée à la dernière minute, se dépêcher, et ce n’est pas vraiment agréable. Alors quelques jours avant la sortie on peut garder de côté les vêtements confortables et adaptés à la météo prévus pour le jour J. Ne pas oublier de vérifier que chaque membre de la famille a des chaussures qu’il peut garder aux pieds toute la journée.

Si notre sortie est prévue dans un parc ou un endroit qui prévoit des spectacles, on peut se renseigner et regarder lesquels sont les plus adaptés selon l’âge des enfants. Ce qui évitera qu’ils s’ennuient devant, demandent à partir ou se mettent à pleurer.

Une horloge dans le village XVIIIème.
Le Puy du Fou offre bien d’autres choses que des spectacles, le parc est intéressant pour toute la famille. ©Plus z’aine

Si on part en voiture, on oublie pas de faire le plein. De faire réviser quelques petites choses si c’est loin. De vérifier les pneus ou de la nettoyer pour qu’elle soit agréable lors d’un long trajet. On prévoit les pare-soleil pour les enfants si la saison y est propice. Ou encore le produit à vitres et les essuies-glaces pour conduire dans des conditions optimales. On peut vérifier que notre vignette d’assurance est bien à jour. Si l’on part en train on achète ses billets en même temps que ceux du parc et on vérifie bien que le jour correspond.

On prévoit comment garder nos animaux. Un chat peut rester toute une journée à la maison sans problèmes, puisqu’on le voit le matin puis le soir. Il a à portée à manger, de quoi boire et faire ses besoins. Mais pour les chiens et d’autres animaux moins indépendants ça peut s’avérer plus problématique. Alors on s’arrange pour que quelqu’un s’en occupe dans la journée pour ne pas s’inquiéter de nos amis à poils et profiter.

Petit plus z’aine : Renseignez-vous auprès du parc où vous allez, le Puy du Fou a prévu ce genre de choses et propose de garder nos boules de poils juste à l’entrée du parc !

On achète ses billets bien sûr ! Ce qui permet de bénéficier de tarifs réduits par rapport au prix sur place. On peut les prendre à l’office de tourisme ou directement sur le site du parc. Ouvrez l’œil, certaines personnes en vendent à petits prix quand elles ont un empêchement, sur le bon coin ou les réseaux sociaux par exemple. Les comités d’entreprises proposent également parfois de jolies offres. Avec notre billet acheté à l’avance on bénéficie non seulement d’un prix attractif mais on évite également de faire la queue sur place pour en acheter. Joli gain de temps ! Et surtout, autant que possible, on évite d’y aller en pleine saison. Sauf si on aime la foule et s’inquiéter de perdre de vue ses enfants à chaque seconde.

La veille, on prépare ses sacs

Pour les sacs en eux-mêmes, je ne peux que vous conseiller de prendre des sacs à dos pour laisser les mains libres, que vous pourrez donner à vos enfants pour ne pas les perdre dans la foule. Attention à bien les vider avant de les remplir. Ce serait dommage de perdre du temps à l’entrée car le sac n’a pas passé la fouille à cause d’une paire de ciseaux oubliée à l’intérieur.

On peut commencer à mettre de côté tous ses papiers. Cartes d’identités, permis de conduire, livret de famille pour les enfants ne payant pas d’entrée. Retirer de l’argent à l’avance peut éviter d’avoir à le faire sur place si on veut s’acheter un souvenir ou autre. On prend aussi les billets d’entrée et un crayon à bille.

On se fait une mini trousse à pharmacie : anti-douleurs contre les maux de têtes ou de ventre, des mouchoirs, du produit désinfectant, du papier toilettes, un anti-bosses à l’arnica, du change pour les plus petits, des couches et des lingettes (ou du liniment dans un mini flacon), des protections féminines. Et si comme moi vous avez la joie d’être malade à vie, on prévoit également en fonction de ses besoins. Dans mon cas : serviettes hygiéniques, culotte de rechange, les lingettes de mon fils et de la crème. Vive les MICI…

Si l’on a prévu d’emmener à manger, c’est le moment de faire les dernières courses. On pense à la nourriture mais également aux boissons. Des choses pratiques que toute la famille peut consommer. On vérifie que le parc autorise les pique-nique, ce serait dommage d’amener de quoi se nourrir et qu’on ait pas le droit de le rentrer à l’intérieur du parc.

On rappelle aux enfants que l’on a une sortie de prévue, pour ne pas les stresser le lendemain et qu’ils tombent des nues. Ils peuvent se laver la veille au soir pour éviter d’avoir à le faire en vitesse le matin. Un bon bain les aidera en plus à se détendre et à s’endormir plus facilement. Ce qui ne leur empêchera pas de prendre une douche le jour même en cas d’accident la nuit (Oui c’est du vécu). Toute la famille se couche tôt pour être en pleine forme : pas seulement les enfants. On a tous besoin de notre dose correcte de sommeil.

Finaliser le jour-même

Le matin avant de partir

On peut se lever plus tôt que les enfants pour se préparer tranquillement dans la salle de bains. Une fois prêts on réveille nos bouts de chou et on peut manger tous ensemble. Là encore, on peut préparer la table du petit déjeuner la veille. Tout ce qui n’est pas frais (bols et couverts, biscottes, céréales, fruits…) peut rester sans problèmes sur la table la nuit. C’est agréable de se lever le matin avec le petit déjeuner quasiment servit. Sauf si on a des animaux qui risquent de tout chambouler pendant notre sommeil, là, on évite.

Chacun débarrasse sa place et pendant qu’un parent va préparer les enfants l’autre prépare à manger. Le premier les aide à s’habiller (Selon leur âge), leur rappelle de se brosser les dents (et le fait avec eux), et vérifie leur tenue selon la météo du jour. Le second fait le repas du midi et n’oublie pas les boissons. De l’eau c’est très bien, il n’y a pas mieux pour se désaltérer. On oublie pas les biberons ou timbales adaptés aux plus petits. De même que les gobelets pour toute la famille afin d’éviter de boire à la bouteille.

On finalise les sacs. On y met tout ce qu’on a préparé la veille ainsi que la nourriture. On prévoit également des vêtements selon la météo du jour : gilets et/ ou chapeaux afin de se couvrir. Si on a un bout de chou, on oublie pas la poussette. Là encore le Puy du Fou a prévu le coup et en propose en location à la journée pour 5 euros, ce qui désencombre le coffre. Et elles sont hautes, ce qui peut éviter de respirer toute la poussière soulevée par les gens en sortant des spectacles. Sinon vous pouvez bien évidemment prendre de quoi porter bébé si vous êtes adepte du portage. Mais il faut penser que vous l’aurez toute la journée.

Ensuite on enfile ses chaussures confortables et son gilet ou manteau, et on fait une dernière vérification. On prévoit un quart d’heure de plus que le temps de trajet pour amortir les imprévus et on y va !

Plan du parc du Puy du Fou
Prendre un plan du parc permet d’avoir bon nombre d’informations utiles pour la journée en famille à venir. ©Plus z’aine

En prenant un plan du parc

Arrivés dans le parc, la première chose à faire est de prendre le plan et de se familiariser avec ! On y repère les points importants. Comme les lieux de change pour les plus petits, les aires de pique nique, l’entrée et la sortie du parc, ou encore l’infirmerie. Ensuite on sélectionne un nombre cohérent de spectacles à aller voir et on entoure les horaires que l’on sélectionne. On peut dessiner sur la carte le chemin que l’on va emprunter pour arriver à l’heure des représentations et ne pas avoir à retourner en arrière. Le crayon à bille préparé à l’avance trouvera son utilité ici.

Profiter de la sortie en famille

Vivre le moment présent

Le plus important, une fois que l’on a tout préparé, est de se dire qu’on ne peut pas tout prévoir ! On fait le maximum pour éviter les imprévus, que tout se passe bien mais la vie nous joue parfois des tours. Alors on évite de stresser car on a fait tout ce qu’on pouvait pour que tout se déroule parfaitement, et on profite de cette journée. Sans penser au spectacle d’après ou à d’autres choses. On a plus de chances de revenir au parc voir d’autres représentations que de revenir en arrière revivre la journée actuelle ! Alors on souffle, on reste zen, et on vit pleinement le moment présent. Car c’est pour ça qu’on a tout organisé. Pour passer un bon moment en famille.

S’adapter aux imprévus

Dans notre cas, dès le réveil il a fallu prendre la douche au petit dont la couche avait débordé pendant la nuit. Ce qui nous a mis en retard dans notre horaire, nous sommes arrivés après l’ouverture. Nous avions ensuite choisi quatre spectacles à notre arrivée : le secret de la lance à 10h45, le bal des oiseaux fantômes à 12h15, le signe du triomphe à 14h et les vikings à 16h. Ce qui nous laissait le temps de flâner entre chaque spectacle. Mais au final l’horaire des oiseaux fantômes n’était pas idéale, le bout de chou avait faim. Surtout que les gens autour commençaient à tous sortir des gâteaux secs ou même des sandwiches. Pour des journées comme celles-ci où l’on se lève tôt il vaut mieux commencer à s’installer pour manger dès 11h30 / 11h45. Lors du repas nous avons mangé sur l’aire de pique nique repérée sur le plan.

Après manger nous nous sommes donc dirigés vers le spectacle de 14h, en passant par la ferme des animaux. Seulement voilà le petit (Encore, oui un peu plus de deux ans pour aller dans un parc c’est juste) a voulu faire la course avec un mouton, chacun courant d’un côté du grillage. C’était amusant jusqu’à ce qu’il tombe sans se rattraper avec ses mains. Résultat il s’est ouvert la lèvre ainsi que dans la bouche, s’est fait une grosse bosse au front et nous avons visité l’infirmerie pendant un bon moment. Après ça la fatigue l’a eu et il a fait la sieste dans la poussette. Nous avons donc décalé nos horaires et choisi d’aller au triomphe à 17h puis aux vikings à 18h30. Ça nous a laissé le temps de visiter tous les villages durant ce temps là et acheter des souvenirs ainsi que des glaces. Dans un jardin c’est le grand de cinq ans et demi qui est tombé à son tour, sans trop de dégâts.

Une fois tout le monde reposé et restauré nous sommes donc allés profiter du spectacle. Le plus jeune s’est mit à avoir peur et à pleurer avec le toit qui lui tombait sur la tête (Vous comprendrez ce que je dis si vous l’avez vu) et il a fallu le calmer. Puis le grand est tombé de nouveau en sortant de la représentation, se faisant cette fois mal au genou. Il réclamait doudou (resté dans la voiture), le plus petit aussi, tout le monde était fatigué de la journée et au final nous avons vu que trois spectacles sur les quatre prévus. Mais c’est pas grave, nous nous sommes adaptés aux besoins de nos enfants. À la place nous avons fait d’autres choses : vu des artisans, les animaux, les fables de la fontaine… Bref, on ne peut pas tout prévoir. Par contre, on peut faire au mieux pour rester zen !

N’en retirer que du bonheur !

Et le plus important surtout est que nous avons profité de notre journée tous ensemble, en restant zen avec les enfants et malgré les imprévus. En prenant en compte les besoins des uns et des autres. Et surtout lorsqu’on demande au grand ce qu’il a préféré, sa réponse est : « Tout ! ».

Monique du Puy du Fou est également Félindra du fort Boyard.
Monique, tête de tigre ! ©Plus z’aine

Petit plus z’aine : Concernant le Puy du Fou et le spectacle du signe du triomphe, à un moment arrivent des fauves et leurs dresseurs. Pour la petite anecdote, la dresseuse de ce spectacle est la même que Félindra dans le Fort Boyard !

Et vous, avez-vous dû vous adapter malgré votre préparation ? Quelle est votre prochaine sortie en famille prévue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *